СДЕЛАЙТЕ СВОИ УРОКИ ЕЩЁ ЭФФЕКТИВНЕЕ, А ЖИЗНЬ СВОБОДНЕЕ

Благодаря готовым учебным материалам для работы в классе и дистанционно

Скидки до 50 % на комплекты
только до

Готовые ключевые этапы урока всегда будут у вас под рукой

Организационный момент

Проверка знаний

Объяснение материала

Закрепление изученного

Итоги урока

Blaise Pascal est un célèbre mathématicien (géomètre), physicien, théologien, philosophe, moraliste et polémiste français du XVIIe siècle

Категория: Физика

Нажмите, чтобы узнать подробности

 

Blaise Pascal (1623-1662) était un physicien, mathématicien, philosophe et théologien français. Auteur de la célèbre phrase : « Le cœur a ses raisons, que la raison ne connaît point ». Blaise Pascal est né à Clermont-Ferrand, le 19 juin 1623. La mère de Pascal est morte alors qu'il n'avait que trois ans.

La première machine à calculer

La pascaline (ou machine d’arithmétique) est une calculatrice mécanique mise au point par Blaise Pascal entre 1641 et 1642. Il s’agit tout simplement de la première machine à calculer, capable d’effectuer des additions et des soustractions. Fabriquer cette machine avait pour but d’aider son père dans ses travaux, néanmoins une vingtaine de pascalines seront produites. Il s’agira toutefois d’un échec commercial à cause de son prix élevé (100 livres). Quoi qu’il en soit, ce sera la seule machine à calculer opérationnelle du XVIIe siècle. En effet, celle-ci utilisait des pignons lanternes empruntés aux machines de force telles que les moulins à eau et horloges de clocher.

On attribue également à Blaise Pascal l’invention de la première presse hydraulique, basée sur le théorème qui porte son nom. C’est également le cas de la brouette ainsi que du haquet, une sorte de brouette pouvant être attelée d’un cheval.

Citations de Blaise Pascal

« L’homme n’est qu’un roseau le plus faible de la nature, mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser. Une vapeur, une goutte d’eau suffit pour le tuer. »

« La vertu d’un homme ne doit pas se mesurer par ses efforts, mais par ce qu’il fait d’ordinaire. »

« On n’apprend pas aux hommes à être honnêtes, on leur apprend tout le reste. »

« Rien ne donne l’assurance que la vérité ; rien ne donne le repos que la recherche sincère de la vérité. »

« Qu’il est difficile de proposer une chose au jugement d’un autre, sans corrompre son jugement par la manière de la lui proposer ! »

« L’art de persuader consiste autant en celui d’agréer qu’en celui de convaincre. »

« Il faut qu’il y ait dans l’éloquence de l’agréable et du réel, mais il faut que cet agréable soit réel. »

« L’imagination dispose de tout ; elle fait la beauté, la justice et le bonheur qui est le tout du monde. »

« Les yeux sont les interprètes du cœur ; mais il n’y a que celui qui y a intérêt qui entend leur langage. » « L’homme n’est que déguisement, que mensonge et hypocrisie en soi-même et à l’égard des autres. »

Просмотр содержимого документа
«Blaise Pascal est un célèbre mathématicien (géomètre), physicien, théologien, philosophe, moraliste et polémiste français du XVIIe siècle»


BLAISE PASCAL

Philosophe et mathématicien français

Blaise Pascal (1623-1662) était un physicien, mathématicien, philosophe et théologien français. Auteur de la célèbre phrase : «Le cœur a ses raisons, que la raison ne connaît point».

“J’ai mes brouillards et mon beau temps au-dedans de moi”


Blaise Pascal est né à Clermont-Ferrand, le 19 juin 1623. La mère de Pascal est morte alors qu'il n'avait que trois ans. En 1631, son père, Étienne, quitte son poste de juge et s'installe à Paris avec ses enfants Gilberte, Blaise et Jacqueline. Blaise Pascal n'est jamais allé à l'école ou à l'université. Il a été éduqué par son père qui, en plus de travailler pour le gouvernement dans la collecte des impôts, était un homme d'une grande culture.


En 1639, à l'âge de 16 ans seulement, il écrit l'« Essai pour les Coniques ». Cette année-là, son père a été transféré à Rouen et c'est là que Pascal a mené ses premières recherches dans le domaine de la physique.


calculer, la première calculatrice manuelle connue, aujourd'hui conservée au Conservatoire des Arts et Métiers de Paris.


Blaise Pascal y rencontre les jansénistes, une faction catholique inspirée par Saint-Augustin. Ceux-ci rejetent le concept de libre arbitre, et acceptent la prédestination. Ils enseignent que la clé du salut est la grâce divine plutôt que les bonnes actions.

Activités scientifiques de Blaise Pascal


En 1647, Pascal revient à Paris et se consacre à la recherche scientifique. Il mène des expériences sur la pression atmosphérique, écrit un traité sur le vide, invente la presse hydraulique et la seringue, et perfectionne le baromètre de Torricelli.


En mathématiques, sa théorie des probabilités et son « Traité du triangle arithmétique » (1654) sont devenus célèbres. Son travail sera d'une grande valeur pour le futur des statistiques.

Philosophie de Blaise Pascal


En 1654, après avoir failli mourir dans un accident de voiture et avoir vécu une expérience mystique, Pascal décide de se consacrer à Dieu et à la religion.

Il choisit le prêtre janséniste Singlin comme guide spirituel et en 1665, il se retire à l'abbaye de Port-Royal des Champs, centre du jansénisme.


C'est à cette époque qu'il élabore les principes de sa doctrine philosophique, centrée sur l'opposition des deux éléments fondamentaux et non exclusifs de la connaissance : d'une part, la raison avec ses médiations qui tendent vers l'exactitude, la logique et le discours (esprit géométrique). De l'autre côté, l'émotion, ou le cœur, qui transcende le monde extérieur, intuitif, capable d'apprendre l'ineffable, le religieux et le moral (esprit de finesse).


La compréhension de ce mode d'être de l'homme, de sa condition dans le monde, situé entre les extrêmes, est l'objet principal de la philosophie de Pascal. À la base de cette division se trouve l'opposition entre la nature divine de l'esprit et la nature humaine et défectueuse de la matière.


Les conceptions philosophicoreligieuses de Pascal sont rassemblées dans les ouvrages: « Les Provinciales » (1656-1657), un ensemble de 18 lettres écrites pour défendre le janséniste Antoine Arnauld, un opposant aux jésuites qui a été jugé par les théologiens de Paris, et « Pensées » (1670), un traité de spiritualité, dans lequel il défend le christianisme.


Dans Les Provinciales apparaissent les premières preuves que Pascal commence à s'éloigner du jansénisme, tendance qui s'est approfondie dans les Pensées, lorsqu'il se tourne vers une vision anthropocentrique de la grâce et donne à l'initiative humaine une importance qui ne correspond plus aux préceptes jansénistes.


Le travail de Pascal en tant que théologien et écrivain a été bien plus influent que sa contribution à la science. Il a influencé les romantiques du XVIIIe siècle, les réflexions de Nietzsche, et les modernistes catholiques qui ont trouvé en lui le précurseur de leur pragmatisme.

Blaise Pascal est mort à Paris, en France, le 19 août 1662.




Скачать

Рекомендуем курсы ПК и ППК для учителей